L'IMIGONGO ET GALLERY SOVIEW

Mis à jour : 16 juin 2019


La femme est sensible au beau, aux couleurs, à la créativité, notre vie est jonchée d’originalité et de création. Les femmes africaines le sont tout particulièrement. Nous dessinons ce que nous portons comme vêtements, comme coiffures, nous adorons changer nos coiffes, cela fait partie de notre héritage culturel et cette métamorphose constante n’est que créativité et originalité. J'adore cette liberté de changer, mon apparence constamment, à ma guise, ma relation avec la créativité et l’art n’est qu’un processus normal, l’impact de ma société et de ma culture.


L’idée de Gallery Soview...


L’entité de Gallery soview à une enveloppe totalement féminine, par le sens du mot soview et le choix du Logo.


SO VIEW; So, vient de "Mousso" femme en langue Bambara; So, en Bambara, c'est aussi la maison et view pour vue.

Soview, veut donc dire la maison de l'art, la vision de la femme, sa participation, son impact sur l'art et dans le milieu artistique.


Notre Logo est un IMIGONGO DU RWANDA.


Maintenant que vous savez ce que veut dire SOVIEW, il est nécessaire de vous parler de ma connexion avec l’IMIGONGO.


Dans la nuit du 5 septembre 2018, une insomnie déconcertante m’a contrainte à errer sur internet, j'ai bien évidement regarder des ventes privées d'escarpins sur showrooms privé bien entendu..mais surtout, je lisais des articles sur l’art et l’impact des femmes. et par hasard, Je suis tombé sur l' Imigongo.


J’avais adoré, ces beaux tableaux chez mon amie Francine, Originaire du Rwanda mais dont j’ignorais totalement le mode de fabrication et surtout l’histoire, rocambolesque de sa création ! j'ai été totalement fasciné par cet art!


Après des recherches, une étude de George Celtis et son épouse Thérèse, et surtout une chance incroyable d‘accéder à « imigongo » de Annes Maes-Geerinckx & Lode Van Pee, un livre conçu pour l’exposition « imigongo uit rwanda-van mest tot design ». je peux prétendre connaitre un peu plus de cet art mal connu.


Alors allons-y pour un petit cours ….on ne finit jamais d’apprendre !


La région des Imigongo se situe à la frontière tanzanienne dans le sud-ouest du Gisaka géographiquement très isolé, cet isolement a eu le mérite de sauvegarder énormément de caractéristiques traditionnelles de la région.


Les imigongos auraient été inventé par le Prince Kakira, fils de Kimenyi Getura, (Mwami) roi du Gisaka qui Régna au XVIIIe siècle et mourut autour de 1805-1810. Kakira était apparemment maniaque de propreté, il faisait abattre ses bœufs dans des cases pour éviter qu’ils soit touchés pas des mouches, son lait était trait par des adolescents (pures) et recueilli dans des pots lavés à l’eau d’une source qui lui était réservée. On dit même en kinyarwanda « isuku ni iya kakira » pour dire propre comme Kakira.


Débordant d’initiative Kakira aurait commencé à réaliser les Imigongos pour son propre plaisir et par soucis de propreté. Il embelli ainsi les cases du royaume de son père qui en fut très fier. Des jeunes adolescents (pures) fut choisi pour propager cette technique.


Les imigongos (plus de détails dans les liens joint) sont le fruit d’un travail de préparation considérable, les couleurs utilisées sont d’origine minérale sauf le noir qui est d’origine végétale.


Cet art est traditionnellement exécuté par les femmes, après de longues journées de travail dans les champs ou entre deux activités domestiques.


Nous savons, l’histoire du Rwanda douloureuse et recommencer à vivre après 1994 a été particulièrement difficile pour les rwandais.


Énormément de femmes ce sont retrouvées veuves, sans ressources et sans revenus.


Avec courage, certaines ce sont organisées en petits groupes solidaires et après les longues journées dans les champs, elles fabriquaient quelques tableaux décoratif pour les vendre sur les marchés.


Elles ont ainsi remit à jour cette technique qui tendait à disparaître et ont réussi à se réintégrer dans la société.


L'imigongo représente assez bien la vision de Gallery Soview!

La participation de la femme, des femmes dans la société à travers l’art, la valorisation de productions made in Africa, la promotion de créateurs et de créations originals et contemporaines, produites sur le continent et donc une participation au développement économique du continent.


L'imigongo de l’Afrique central et le Bambara de l’Afrique occidentale, ses deux parties d'Afrique qui aussi représentes mes origines métisses et Panafricaines.











35 vues
  • Instagram

©2019 by Gallery Soview.